Protections hygiéniques : risques et alternatives

Tandis qu’elles sont utilisées chaque jour par plus de la moitié de la population mondiale, la composition des protections hygiéniques est étrangement opaque. Produits chimiques, impact sur la santé et sur l’environnement : alors qu’en moyenne, une femme utilise 11 000 protections périodiques au cours de sa vie, nous avons voulu décrypter pour vous leur composition.

Quels sont les dangers des tampons industriels ? Quels sont les dangers des serviettes hygiéniques et les alternatives saines et écologiques.

 

Protections hygièniques sans dangers - The Trust Society

Difficulté de lecture : ⭐ (très facile à comprendre)

Temps de lecture : 5 minutes

Résumé de l'article

Les protections hygiéniques classiques sont aujourd'hui de plus en plus décriées du fait de leurs compositions opaques et potentiellement dangereuses pour la santé. Mais des alternatives fleurissent et proposent aux femmes des protections hygiéniques sans danger, efficaces et respectueuses de l'environnement.

Protections hygiéniques classiques - quels sont les dangers ?

Quels sont les composants controversés ?

L’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) a réalisé une étude sur la composition des protections hygiéniques. Des composants nocifs aux effets potentiellement cancérogènes, mutagènes ou reprotoxiques et des perturbateurs endocriniens ont été révélés, en voici la liste :

  • Glyphosate : au centre des débats suite à son utilisation dans le Roudup, un désherbant qui a fait l'objet de plusieurs dépôts de plaintes aux USA - classé “cancérigène probable”.
  • Phtalates : composant suspecté d'altérer la fertilité.
  • Hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) : potentiellement cancérigènes et perturbateurs du système immunitaire.
  • Additifs de parfum : agents irritants qui pourraient provenir des matières premières et des procédés de fabrication.
  • Aluminium : perturbateur endocrinien suspecté.
  • Alcools : irritant et asséchant.
  • Cristaux de polyacrylate de sodium : utilisés dans le noyau absorbant, c’est un composant irritant et allergène qui est aujourd’hui interdit dans la composition des tampons mais pas dans celle des serviettes hygiéniques.
  • Hexachlorobenzène : perturbateur endocrinien suspecté.
  • Butylphénylméthylpropional : parfum de synthèse potentiellement allergène et perturbateur endocrinien.
  • Lindane et Quintozène : pesticides interdits en Europe depuis 2000.
  • Dioxine et furanes : présents sous forme de traces, ils proviennent d’agents chlorés utilisés pour blanchir les produits.
Protections hygièniques sans dangers - The Trust Society

 

Présents sous forme de traces et dans des taux inférieurs aux seuils sanitaires, les composants chimiques identifiés seraient “sans risque”. Cependant des interrogations subsistent quant au danger de l’utilisation de ces produits et ce pour plusieurs raisons.

 

Quels sont les risques liés à la présence de ces composants ?

  • Des seuils sanitaires inadaptés : Les seuils sanitaires n’ont pas été établis pour une exposition directe aux muqueuses vaginales ou génitales et à fréquence régulière.
  • Des composants qui s'accumulent : Des composants tels que la dioxine pénètrent facilement via la paroi vaginale qui est très absorbante et peuvent s’accumuler dans le corps au fil des années. Or selon Greenpeace, “la dioxine est l’une des substances synthétiques les plus toxiques jamais étudiée”. Utilisée dans des protections périodiques, elle pourrait avoir des conséquences sur la fertilité, des dysfonctionnements ovariens, l’endométriose, des problèmes hormonaux ou des cancers.
  • Des facteurs non pris en compte : L’ANSES déclare dans son rapport que "les calculs de risques effectués ne prennent pas en compte les perturbateurs endocriniens et les effets sensibilisant [allergisant] cutanés".
  • Les fibres des tampons remis en cause : Les fibres utilisées dans la fabrication des tampons pourraient, en s’imprégnant de sang et en grossissant, provoquer de petites coupures dans la paroi vaginale. Certains chercheurs attribuent des problèmes de stérilité à une obstruction des trompes de Fallope par ces filaments.

Il existe aujourd'hui de nombreuses alternatives sans danger aux tampons et serviettes hygiéniques classiques. Nous vous en avons sélectionné trois, particulièrement reconnues pour leur confort et leur efficacité.

Quelles sont les alternatives saines, efficaces et écologiques ?

La serviette hygiénique lavable - 6 avantages

  • Saine : tandis que les inserts absorbants sont faits en polyester ou polyamide : des composés qui ne sont pas dangereux pour la santé. Une serviette hygiénique sans danger !
  • Efficace : La partie inférieure des serviettes est imperméable et respirante, ce qui permet d’éviter les fuites et les sensations d’humidité.
  • Confortable : Confortables et sans produits chimiques, elles évitent tout risque d’irritation (danger serviette hygiénique classique).
  • Économique : Les serviettes lavables sont rentables au bout de la première année. Et si vous en prenez soin, vous pourrez les garder pendant 5 ans.
  • Zéro déchet : Les serviettes sont réutilisables et lavables à la main.
  • Adaptée pour toutes : Elles sont parfaites pour les jeunes filles qui découvrent leur corps ou pour les femmes qui ne souhaitent pas insérer de corps étranger dans leur vagin.
13,00€

13,00€

13,00€

13,00€

La culotte menstruelle - 6 avantages

  • Saine : Un tissu en contact avec la peau en coton biologique. Trois couches absorbantes en tissu sans produits chimiques. La culotte menstruelle made in France est une protection hygiénique sans danger pour votre santé.
  • Confortable et féminine : Elle est douce et vous épargne les irritations des serviettes hygiéniques classiques. Ses couches absorbantes vous permettent de rester au sec, sans sensation d'humidité et ce pendant des heures.
  • Économique : La culotte menstruelle est rentable au bout de la première année. Et en suivant quelques règles d'entretien, on la garde des années !
  • Écologique : En plus d’être une protection zéro déchet, sa fabrication sans substances chimiques est eco-friendly.
  • Efficace : Elle est conçue pour absorber votre flux pendant 12h. Même s'il est préférable de changer de protection régulièrement, elle est pensée pour les personnes qui ne peuvent pas se changer pendant plusieurs heures.
  • Idéal pour débuter : Elles sont parfaites pour les jeunes filles qui découvrent leur corps ou pour les femmes qui ne souhaitent pas insérer de corps étranger dans leur vagin.
13,00€

13,00€

13,00€

13,00€

La Cup menstruelle - 6 avantages

  • Saine : Fabriquée en latex, en élastomère ou en silicone, elle ne présente pas de substances chimiques et nocives pour la santé. Vous pouvez y aller les yeux fermés !
  • Discrète : Une fois bien mise en place, vous ne la sentirez pas et pourrez vaquer à vos occupations en toute liberté.
  • Efficace : La coupe menstruelle offre jusqu'à 8 heures de protection optimale. Une fois mise en place, elle ne bouge plus et recueille efficacement le flux menstruel.
  • Économique : La durée de vie moyenne d’une Cup est de 8 ans. 8 ANS !!!
  • Écologique : En plus d’être une protection zéro déchet, sa fabrication sans substances chimiques est eco-friendly.
  • Adaptée pour le sport : Bien adaptée à la morphologie de chacune c’est la protection idéale des sportives.
13,00€

13,00€

13,00€

13,00€

On met 21 jours à prendre une nouvelle habitude ! Autrement dit : vous aurez besoin de seulement trois cycles pour être rodée. Même si les habitudes sont parfois très ancrées et qu'on peut avoir peur de se lancer, il existe plusieurs alternatives aux protections hygiéniques classiques : Il suffit de trouver quelle protection hygiénique réutilisable est faite pour vous.

Protections hygièniques sans dangers - The Trust Society

Comment utiliser les protections réutilisables ?

Serviette hygiénique, culotte menstruelle - Comment les utiliser ?

  • Lavez-vous les mains avant et après toute utilisation.
  • Changez votre serviette ou votre culotte toutes les 4h à 6h. Une utilisation trop longue peut engendrer la prolifération de microbes.
  • Pré-lavez votre protection à l’eau tiède après chaque utilisation à l’aide d’un savon détachant non gras avant de la glisser dans votre prochaine machine (jusqu’à 60°).
  • Laissez-la bien sécher, de préférence au soleil, avant de la ranger ou de l’utiliser.

La cup menstruelle - Comment l'utiliser ?

  • Lavez-vous les mains avant et après toute utilisation.
  • Changez votre Cup toutes les 4h à 6h. Une protection intra-vaginale gardée trop longtemps peut provoquer des risques de syndrome du choc toxique (même si cela reste une infection très rare).
  • Stériliser votre Cup avant et après votre cycle à l’eau bouillante.
  • Rincez-la à l’eau claire entre chaque utilisation.
  • Ne tirez pas sur sa tige pour retirer votre cup. Pincez-la pour faire rentrer de l’air et supprimer son effet ventouse. Maintenez ce pincement jusqu’au retrait.
  • La nuit, il est préférable d’utiliser des serviettes ou des culottes de règles plutôt qu’une Cup

 

Protections hygièniques sans dangers - The Trust Society

Pour aller plus loin sur les protections hygiéniques

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés