Quelle crème solaire Bio choisir ?

Produit phare de l’été, la crème solaire est un essentiel à avoir dans sa salle de bain. En raison des rayons UVA et UVB aux effets néfastes pour la peau (coups de soleil, vieillissement de la peau, cellules cancérigènes, etc.), il est primordial de se protéger du soleil. Pour autant, le choix de la crème solaire n’est pas une mince affaire. Mais aujourd’hui il est possible de réduire son impact sur l’environnement et d’éliminer tout risque pour sa santé en choisissant une crème solaire minérale. Et non, nous ne sommes pas condamnés à rester blanc comme neige sur la plage cet été. On vous explique.

Et si vous vient l'envie d'essayer, la livraison est offerte sur toutes nos crèmes solaires minérales avec le code PREMIEREFOIS.

Pourquoi faut-il se protéger du soleil.

Pourquoi doit-on se méfier des rayons du soleil ?

  • Même si le soleil est très attrayant parce qu’il nous donne bonne mine grâce à sa vitamine D, il faut s’en méfier et s’en protéger. Coups de soleil, vieillissement de la peau, risque de développement de cellules cancérigènes... autant d’effets négatifs que le soleil peut avoir sur notre peau en cas de forte exposition sans protection solaire. Pour faire simple, le soleil émet différents types d’ondes plus ou moins dangereuses pour notre corps dont une, responsable des effets négatifs du soleil : les ultraviolets (UV). Il en existe trois sortes : UVA, UVB, UVC. Seuls les UVA et UVB ne sont pas bloqués par la couche d’ozone et peuvent donc atteindre la peau et ainsi provoquer des dégâts sur le long terme. Pour en savoir plus sur les ondes émises par le soleil et leur impact sur notre corps, découvrez notre article "Quelle est la différence entre les UVA et les UVB ?".

Le bronzage suffit-il à nous protéger du soleil ?

  • Les rayons UV permettent la sécrétion de ce qu’on appelle la mélanine, le pigment à l’origine du bronzage. La mélanine est émise par les mélanocytes (des pigments biologiques colorés), situés entre le derme et l'épiderme, qui vont teinter notre peau lorsque nous bronzons. Mais alors où est le problème ? Même si elle aide à lutter contre les effets négatifs du soleil, en cas de trop forte exposition au soleil, il est de plus en plus difficile pour la mélanine de filtrer les rayons UV. Comment ça se fait ? On vous explique. Lors de l’exposition au soleil, le corps va connaître un phénomène appelé l’oxydation qui entraîne une accumulation de radicaux libres, détruisant alors des cellules saines. Plus on reste longtemps au soleil plus la mélanine doit se régénérer en consommant des anti-oxydants. Comme expliqué plus en détails sur notre article "Mélanine, soleil et radicaux libres : de quoi parle-t-on ?", un rapport entre anti-oxydants et radicaux libres déséquilibré entraîne un vieillissement cutané précoce. Vous l’aurez compris, il est primordial de prévenir ces effets indésirables et quoi de mieux que la crème solaire pour y remédier ?!

Qu'est-ce que le SPF d'une crème solaire ?

  • Comme expliqué dans notre article sur le SPF d'une crème solaire, l’indice de protection solaire (SPF) est ce qui permet de mesurer l’efficacité d’une crème solaire. Par précaution, il est préconisé de se crémer toutes les deux heures. Attention, un SPF élevé ne garantit pas une protection contre les UVA, il ne mesure que la protection contre les UVB. Il est donc primordial de choisir une crème solaire qui mentionne la double protection (UVA et UVB). L'indice de protection est à choisir selon son phototype, c'est-à-dire la sensibilité de sa peau au soleil. Vous avez la peau claire ? Optez pour un indice de protection élevé (SPF 50+). Votre peau est mate ? Choisissez plutôt une protection moyenne voire haute selon le niveau d’exposition au soleil et votre activité. Enfin, si vous avez la peau foncée ou noire, une protection moyenne suffira (SPF 15 à 25).

Comment choisir entre crème solaire Bio ou crème solaire classique.

Quelle est la différence entre une crème solaire classique et une crème solaire Bio ?

  • Le fonctionnement des crèmes solaire repose sur l'utilisation de filtres UV qui viennent protéger la peau des rayons UV du soleil. En Europe, 27 filtres sont autorisés par les autorités compétentes. 25 d'entre eux sont d'origine chimique (filtres de synthèse qu'on ne trouve pas à l'état naturel) et 2 d'entre eux sont d'origine minérale (le dioxyde de titane ou l'oxyde de zinc). La différence de fonctionnement est très simple. Les filtres chimiques pénètrent la peau et absorbent les rayons UV alors que les filtres minéraux qui restent à la surface de la peau et réfléchissent les rayons UV et forment une barrière protectrice avant qu’ils ne pénètrent la peau. Se pose maintenant une question évidente, les filtres UV sont-ils dangereux pour le consommateur ?

Les crèmes solaires classiques sont-elles dangereuses pour la santé ?

  • La réponse à cette question n'est pas aussi simple que vous pourriez le croire. Un filtre chimique n'est pas synonyme de filtre toxique. Cela signifie simplement qu'il a été obtenu en laboratoire. Cependant, des études récentes ont pointé du doigt la nocivité de certains filtres chimiques potentiellement allergisants et perturbateurs endocriniens. Les filtres chimiques pointés du doigt sont les suivants : Octocrylene, Ethylexyl Salicylate, Homosalate, Ethylhexyl Methoxycinnamate, Benzophenone-3, 4-Methylbenzylidene Camphor et Isoamyl P-Methoxycinnamate. S'ils sont présents sur la liste des ingrédients (la liste INCI) présente au dos de l'emballage de votre crème solaire, il est préférable de passer votre chemin. En synthèse, la nocivité pour la santé des filtres chimiques n'est pas prouvée, mais certains d'entre eux sont sérieusement suspectés d'être dangereux. Et pour les crèmes Bio composées de filtres minéraux, qu'en est-il ?

Les crèmes solaires Bio sont-elles dangereuses pour la santé ?

  • La réponse à cette question assez simple. Sachant que les crèmes solaires à base de filtres solaires minéraux ne pénètrent pas l'épiderme, il n'y a pas de pénétration de corps étranger au sein de votre corps. Les crèmes solaires Bio sont donc sans danger pour la santé de l'utilisateur. Sont-elles pour autant sans danger pour l'environnement.
  • Précision : Attention toutefois à ne pas choisir une crème solaire Bio qui contiendrait des filtres minéraux sous forme de nanoparticules ! Très prisés pour fluidifier la texture et limiter le fameux film blanc à la surface de la peau, il est prouvé que les filtres sous forme de nanoparticules ne restent pas à la surface de la peau et que leur petite taille les fait passer à travers les pores de l'épiderme et qu'ils représentent un danger pour l'utilisateur final. Une crème solaire Bio oui, mais pas de nanoparticules ! Pour reconnaître une crème Bio contenant des nanoparticules c'est très simple, la mention « nano » est obligatoirement renseignée sur l'emballage dans la liste des ingrédients. Facile à repérer et à éviter.

La crème solaire Bio est-elle sans danger pour l'environnement ?

  • Chaque année, près de 14 000 tonnes de crème solaire finissent déversées dans les océans. Se pose alors naturellement la question de leur potentielle nocivité sur les écosystèmes marins. Et le CNRS pointe du doigt l'impact de certains filtres chimiques sur les océans, et leur rôle sur le blanchiment des coraux. Il est donc primordial de limiter leur usage pour protéger nos amis les mammifères marins. Mais la crème solaire Bio est-elle pour autant neutre pour l'océan ? C'est très simple, la réponse est « On ne sait pas ». Aucune étude sérieuse ne prouve à ce jour que la crème solaire Bio ne pollue pas l’environnement et la biodiversité. AUCUNE. Dans l’idéal, le mieux est de se crémer après être allé.e dans l’eau.

Existe-t-il des crèmes solaires Bio sans traces blanches ?

  • Bien souvent la crème solaire minérale laisse des traces blanches après son application. On vous l’accorde, ce n’est pas très esthétique. Mais c’est la preuve de son efficacité ! Elle ne pénètre pas dans l’épiderme et réfléchit les UV à la surface cutanée tel un miroir. Rassurez-vous, on a la solution pour réduire cet effet “traces blanches” ! Le secret c’est d’opter pour une texture fluide. Aussi efficace que la texture crème, elle sera votre alliée durant tout l’été ! L’autre astuce est de faire chauffer le produit entre ses mains avant de l’appliquer puis de masser la peau lors de l’application.

Les crèmes solaires minérales sont-elles efficaces ?

  • Il n'existe pas de différence au niveau de l'efficacité, lorsqu'il s'agit d'une crème solaire minérale. Les tests concernant les crèmes solaires sont tous les mêmes, qu'il s'agisse d'une crème solaire à filtres chimiques ou à filtre minéraux. Celles-ci doivent répondre à un cahier des charges très strict pour attester de l'efficacité des produits. Le SPF des filtres minéraux est tout aussi testé que celui des filtres chimiques.

Quelle est la meilleure crème solaire Bio ?

  • Tout dépend de ce que vous recherchez. Il n'existe pas de meilleure crème solaire Bio. Selon votre type de peau, le SPF recherché et votre usage votre choix sera différent. En revanche, il faut impérativement choisir une crème solaire Bio sans nanoparticules !

  • Il existe trois types de textures différentes pour les crèmes Bio minérales :

    ✔ Les crèmes à texture épaisse - Très recommandées en cas d'activité sportive intense (surf, course à pied, etc.). La crème aura un film blanc plus marqué mais vous éviterez les coups de soleil avec une texture qui tient sur la durée même en cas de transpiration. Nous vous recommandons la crème solaire NIU si vous êtes très sportif.ve.

    ✔ Les crèmes à texture mixte - Très recommandées en cas d'activité sportive modérée (marche, randonnée, etc.). La crème aura un film blanc moins marqué bien que visible, mais vous éviterez les coups de soleil avec une texture qui tient sur la durée même en cas de transpiration légère. Nous vous recommandons la crème solaire Comme Avant si vous avez prévu de la randonnée cet été.

    ✔ Les crèmes à texture fluide - Très recommandées si vous avez prévu de lézarder sous le parasol. La crème aura un film blanc invisible à plus d'un mètre et vous évitera l'effet bonhomme de neige. En revanche elle est déconseillée pour les activités sportives plus intenses. Ou alors il faudra en réappliquer très souvent. Nous vous recommandons la crème solaire de Cozie si vous avez prévu le farniente cet été.

13,00€

13,00€

13,00€

13,00€

13,00€

13,00€

Que faut-il savoir avant de s'exposer au soleil ?

Fabriquer sa propre crème solaire peut-être dangereux pour sa santé.

  • Selon une étude publiée par la revue Health Communication, 68% des recettes de crème solaire sur Pinterest ne protègent pas suffisamment du soleil. Vous êtes un.e adepte des DIY ? Ne tentez pas le diable en fabriquant votre propre crème solaire. L’efficacité d'une protection solaire doit être approuvée en laboratoire, permettant de déterminer son indice de protection solaire. Autre problème : sa conservation. En cas de fortes chaleurs, cette dernière n’est pas assurée. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur ce sujet, rendez-vous sur notre article : "Crème solaire maison : la fausse bonne idée ?"

Pour les enfants, la crème solaire s'applique dès l 'âge de 6 mois.

  • Pour les enfants, il est recommandé d’utiliser au moins un SPF 30. 40% des UV de notre vie sont reçus pendant l'enfance, il est donc préférable de limiter les effets néfastes du soleil dès le plus jeune âge. La crème solaire minéral, en plus d’être sans danger pour la santé et moins polluante pour l’environnement, est mieux tolérée par les enfants dont la peau très sensible nécessite le plus grand soin. Attention toute fois à ne pas appliquer une crème solaire avant l’âge de 6 mois. Avant cet âge, la peau est très fragile.

Éviter de s'exposer au soleil avec une peau fragilisée

  • Vous venez de faire une épilation pour être tranquille tout l'été ou bien vous avez une cicatrice encore visible ? S'exposer au soleil e

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés