Qu'est-ce que le SPF d'une protection solaire ?

Le Soleil est notre allié et notre ennemi. Bénéfique pour sa vitamine D, à haute dose il peut aussi être néfaste pour notre peau. Que ce soit à la plage ou en montagne la crème solaire est très utile pour protéger la peau. Mais ces dernières n'offrent pas le même degré de protection et c'est parfois un casse-tête pour se repérer parmi tous les sigles (SPF 30, FPS 20, IP 50+, etc.). Apprenons à comprendre l'indice de protection indiqué sur les flacons !

Difficulté de lecture : ⭐⭐ (facile à comprendre)

Temps de lecture : 5 minutes

Résumé de l'article

Le SPF est un indice qui indique le niveau de protection d'un filtre solaire contre certains rayonnements émis par le Soleil. Il est calculé en laboratoire et reste donc théorique c'est-à-dire que la protection revendiquée dépend d'autres facteurs extérieurs : le type de peau, l'ensoleillement, etc. De manière générale, pour garantir une protection adaptée à tous, il est conseillé de privilégier une crème solaire avec un fort SPF.

Qu'est-ce qu'un indice de protection ?

FPS, SPF, IP... tous les mêmes ?

Facteur de Protection Solaire (FPS) en français, Sun Protection Factor en anglais (SPF) ou encore indice de protection (IP), l'indice de protection est affiché sous différents sigles qui représentent pourtant tous la même signification. Présent sur une crème solaire, ce sigle permet de mesurer son efficacité, à savoir sa protection contre les coups de soleil.

Comment le SPF est-il calculé ?

Le SPF est officiellement régulé par les autorités. Une crème solaire ne peut pas librement afficher son SPF sans vérification. C'est pour cette raison que la crème solaire maison est peu recommandée. Afin de déterminer l'indice de protection d'une crème solaire, on suit la procédure suivante :

  1. Des tests sont réalisés sur des volontaires. Une dose de produit de 2 mg/cm² est appliquée sur une partie de leur dos.
  2. Ils sont ensuite soumis à des doses d'UV variables.
  3. Un jour plus tard, une comparaison est faite entre les réactions de la peau avec et sans protection solaire.
  4. On obtient alors la Dose Erythémateuse Minimale (DEM) dans les deux situations. Elle correspond à la dose la plus faible d'UV provoquant l'apparition d'une rougeur.
  5. L'indice de protection est alors le rapport entre la DEM sur de la peau recouverte de la protection solaire à tester et la DEM sur la peau sans protection.

Une autre interprétation de cet indice peut être faite. C'est aussi le rapport entre le temps qu'il faut pour obtenir un coup de soleil avec et sans protection solaire. Prenons par exemple une personne qui obtient un coup de soleil au bout de 15 minutes d'exposition au soleil sans protection. Si elle applique une crème solaire d'indice 30, alors ce temps sera multiplié par 30. Le coup de soleil apparaîtra après 30×15=7h30min d'exposition. Plus l'indice est élevé, plus la protection est efficace.

L'indice de protection SPF est-il réel ou théorique ?

Il faut bien garder en mémoire que toutes les personnes ne sont pas égales quant aux différents risques liés à une exposition au soleil. Par précaution, il est préconisé de se crémer toutes les deux heures.

Le temps de protection correspondant à un SPF donné est théorique, obtenu en laboratoire et n'est en réalité jamais atteint. Il faudrait en effet appliquer 2 mg de crème solaire par cm² de peau, ce qui est équivalent à 6 cuillères à café pour le corps entier d'un adulte ! On atteint en général seulement 1/4 de cette dose... Pour garantir l'efficacité de la protection solaire, il faut l'appliquer généreusement et régulièrement, quel que soit le SPF. Même si la crème solaire est un puissant allié, il ne faut donc pas oublier de l'ajouter à l'équipement de base : chapeau, lunettes de soleil, vêtements anti-UV... Essayez de ne pas vous exposer au soleil entre 12h et 16h, période où le rayonnement UV est à son maximum d'intensité.

L'indice de protection SPF mesure-il l'efficacité sur les UVA ou les UVB ?

Avant de lire la suite, retenez bien 3 choses : plus le SPF est élevé plus le temps de protection est important, plus le SPF est élevé plus le taux de filtrage des rayons UV est important, mais surtout un SPF élevé ne garantit pas une protection contre les UVA.

UVA et UVB : les rayonnements ultraviolets émis par le soleil

Contrairement à ce que l'on pourrait d'abord penser, les coups de soleil ne sont pas provoqués par la chaleur du soleil mais par son rayonnement. Il émet en effet des rayonnements ultraviolets (UV) avec deux longueurs d'onde (distance qui sépare deux cycles d'une onde) différentes : les UVA et les UVB. Les UVA provoquent des dégâts cellulaires et sont responsables du vieillissement prématuré de la peau ainsi que de l'apparition de rides. Les UVB sont plus dangereux. Ils peuvent être à l'origine de coups de soleil et de cancers de la peau. Pour plus de détails, voir notre analyse sur les UVB / UVA.

Le SPF mesure davantage la protection contre les UVB, que la protection contre les UVA

Les UVB ont une longueur d'onde plus courte et une fréquence plus élevée que les UVA. Moins pénétrants mais plus dangereux que les UVA ils sont plus faciles à capter par une crème solaire. Plus d'informations à ce sujet ici. Le SPF indiqué sur l'emballage d'une crème solaire mesure le degré de protection contre les UVB. Cela n'implique par une protection contre les UVA. Les crèmes solaires ne protègent pas toutes contre les UVA. Deux cas de figure existent :

  1. L'emballage présente le double logo UVA + UVB. Dans ce cas la régulation stipule que la crème offre une protection aux UVA égale a minima à 1/3 du SPF revendiqué. Par exemple, avec un SPF 30, la protection contre les UVA sera au minimum de 10 si le logo UVA est indiqué
  2. L'emballage présente le logo UVB uniquement. Dans ce cas la protection contre les UVA n'est pas prouvée.

De cette observation il faut retenir deux éléments : (1) Privilégiez donc un maximum une crème solaire qui protège à la fois des UVB et des UVA et (2) même bien enduit de crème solaire, évitez les heures chaudes ! Même avec un SPF 50 cela signifie que votre protection anti-UVA ne dépasse pas un équivalent de SPF 16/17. Et les UVA sont les premiers responsables du vieillissement cutané.

Quelle différence entre un SPF 30 ou 50 ?

Il faut savoir que les valeurs de l'indice de protection et de la protection contre les UV ne sont pas proportionnelles. Par exemple, un SPF 30 filtre 97% des UV contre 98% pour un SPF 50. Bien que l’écart entre ces pourcentages ne soit pas conséquent, une haute protection sera tout de même plus efficace et plus appropriée, en particulier si vous avez la peau claire.

Comment choisir la crème solaire avec le bon SPF ?
 

Comprendre les niveaux de protection selon les SPF

Les protections solaires se regroupent en plusieurs catégories, généralement quatre, selon leur SPF.

- Les protections solaires faibles : SPF 6 à 10.

- Les protections solaires moyennes : SPF 15 à 25

- Les hautes protections solaires : SPF 30 à SPF 50

- Les très hautes protections solaires : SPF 50 et plus

Quel est le lien entre phototype et niveau de protection ?

Afin de choisir l'indice de protection adapté, il faut faire attention à son phototype, c'est-à-dire à la sensibilité de sa peau au soleil. Connaître son type de peau pour bien la protéger est donc essentiel. Vous trouverez ci-dessous un petit récapitulatif des différents phototypes et des protections adaptées.

PHOTOTYPE 0

Peau qui brûle très facilement et ne doit jamais s’exposer (albinos...)

PHOTOTYPE 1

Peau très claire, blanche, cheveux blonds ou roux, yeux bleus ou verts et taches de rousseur apparaissant rapidement en cas d’exposition, brûle facilement au soleil : très haute protection obligatoire

PHOTOTYPE 2

Peau très claire, des cheveux blonds ou châtain clair, des taches de rousseurs qui apparaissent au soleil, brûle facilement au soleil et bronze légèrement : très haute protection

PHOTOTYPE 3

Cheveux blonds ou châtains, peu ou pas de taches de rousseurs qui apparaissent au soleil, brûle de façon modérée et bronze petit à petit : très haute protection ou haute protection

PHOTOTYPE 4

Peau mate, cheveux châtains ou bruns, brûle à peine au soleil et bronze bien : protection moyenne ou haute protection

PHOTOTYPE 5

Peau brune foncée, naturellement pigmentée, cheveux et yeux noirs, brûle rarement au soleil et bronze beaucoup : protection moyenne

PHOTOTYPE 6

Peau noire, cheveux et yeux noirs, ne brûle jamais au soleil : faible ou moyenne protection

Sauf exception, privilégiez un SPF élevé

  • En plus de faire attention à son phototype, il fait également veiller à l'intensité de l'ensoleillement. Plus celle-ci est importante, plus la protection solaire doit avoir un indice élevé. Par exemple, il est préférable d'avoir une protection solaire SPF 15 à 25 pour un ensoleillement moyen. En cas d'ensoleillement intense (en montagne par exemple), un SPF 50 ou 50+ sera préférable.
  • Attention aux enfants ! La plus grande prudence est de mise. Une protection d'indice au moins 30 est à privilégier. 40% des UV de notre vie sont reçus pendant l'enfance, il faut donc veiller à les protéger et à éviter de les exposer au soleil directement jusqu'à 2 ans.
13,00€

13,00€

13,00€

13,00€

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés