L'aluminium est-il recyclable ?

L'aluminium est un minéral. Du fait de sa durabilité, sa légèreté ou encore sa maniabilité, c'est un des minéraux les plus utilisés dans la fabrication de matériaux. L'aluminium se retrouve dans les secteurs de la construction ou de l'automobile mais c'est bien entendu dans notre cuisine (canettes de soda, papier d'aluminium, boîtes de conserves, etc.) qu'il est omniprésent. Et les industriels le présentent comme 100% recyclable. Mais qu'en est-il vraiment ? L'aluminium est-il recyclable à l'infini ? Décryptage.

L'aluminium est-il recyclable ?

Difficulté de lecture : ⭐⭐ (facile à comprendre)

Temps de lecture : 5 minutes

Résumé de l'article

L'aluminium est omniprésent au quotidien et dans tous les secteurs industriels. Principalement extrait de la bauxite, ce minéral est 100% recyclable, à l'infini. Néanmoins, il n'est pas totalement recyclé. Les machines de tri ne sont pas encore toutes équipées pour trier les petits emballages en aluminium.

L'aluminium, un matériau recyclable à l'infini ?

D'où provient l'aluminium ?

L'aluminium est un minéral que l'on trouve dans d'autres minéraux ou roches composées comme les argiles. Il fait partie des minéraux les plus abondants de l'écorce terrestre. C'est majoritairement dans la bauxite que l'aluminium est extrait. Les mines de bauxite se trouvent principalement dans les régions tropicales et subtropicales. Afin d'obtenir une tonne d'aluminium, il faut un équivalent de quatre tonnes de bauxite.

L'aluminium est-il entièrement recyclable ?

Oui. Comme le verre, en théorie (voir plus bas pour la pratique) l'aluminium est recyclable à 100%, quasiment à l'infini et sans perte de qualité. Toutes ses propriétés physiques, comme sa légèreté, sa résistance et sa protection contre la lumière ou les graisses sont préservées.

Vous pouvez donc recycler tous vos emballages en aluminium :

  • Capsules ;
  • Canettes ;
  • Opercules ;
  • Papier d’aluminium ;
  • Barquettes et plats ;
  • Boîtes de conserve ;
  • Bombes aérosol.

Pour le papier d'aluminium, roulez-le en boule ! Il sera mieux détecté par les machines de tri.

Pourquoi est-il important de recycler l'aluminium ?

Tout d'abord, le recyclage de l'aluminium permet de faire des économies. L'aluminium est obtenu par fusion de la bauxite, une opération qui nécessite beaucoup d'énergie. Lorsqu'il est recyclé, l'aluminium est de nouveau fondu afin de recréer une nouvelle matière ayant les mêmes propriétés que l'aluminium de départ. Cependant, cette fusion n'a besoin que de 5% de l'énergie nécessaire à la production initiale. Il y a donc une économie de 36 500 kWh, ce qui est équivalent à la consommation annuelle de huit foyers. Ainsi, les coûts énergétiques sont fortement réduits et les émissions de gaz à effet de serre également. L'aluminium recyclé est donc extrêmement rentable sur tous les plans !

L'aluminium recyclé permet de fabriquer de nouveaux objets, comme des radiateurs, des appareils ménagers, des canettes etc.

Quelques chiffres clés. Une tonne d’aluminium recyclée représente :

Actuellement, on pense que 3/4 de l’aluminium produit depuis la fin du XIXème siècle est toujours en circulation (dans les avions, les trains ou les bâtiments).

L'aluminium est-il recyclable ?

L'aluminium, un matériau totalement recyclé ?

Un taux de recyclage en progrès ?

Les emballages en aluminium représentent une part de 2% des emballages ménagers en France, soit 84 000 tonnes. Aujourd’hui, 47% de l’aluminium consommé est issu du recyclage. Le recyclage des emballages en aluminium est de 48%. De 26 000 tonnes en 2014 à 40 000 en 2019, la part d'aluminium recyclé ne fait qu'augmenter ces dernières années. À l'inverse, 80 % des pièces de voitures en aluminium sont recyclées. Alors que l'aluminium est censé se recycler à 100%, comment expliquer cette différence ?

Le faible de taux de recyclage de l'aluminium issu des déchets ménagers en France est lié au manque d'équipements de nombreux centres de tri. Ces centres parviennent à trier les grands emballages en aluminium comme les canettes. Mais les petits emballages, de taille inférieure à un pot de yaourt, ont du mal à être repérés et finissent enfouis ou incinérés. Ils représentent environ 50% du tonnage annuel. Pour augmenter le taux de recyclage, il faut donc parvenir à recycler ces petits emballages !

Le Projet Métal, une solution pour les emballages de petite dimension ?

Pour réussir à trier les emballages de petite dimension, il faut équiper les centres de tri en séparateurs à courant de Foucault. Ces dispositifs électromagnétiques sont situés au-dessus d'un tapis de convoyage pour séparer les déchets de petite taille en aluminium, acier et métal des autres.

Face à ce besoin, le CELAA (Club de l’Emballage Léger en Aluminium et en Acier) et Nespresso se sont associés en 2010 avec pour objectif de fournir les centres de tri en séparateurs à courant de Foucault. Ils ont donc équipé 4 centres de tri pilotes.

C'est dans cette optique qu'est né en 2014 le Projet Métal. Au CELAA et à Nespresso, se sont ajoutés Citeo (ex Eco-Emballages) et l’Association des Maires de France (AMF). Dans la continuité de ce qui avait été commencé au début des années 2010, le nombre de centres de tri équipés pour le tri des petits emballages n'a cessé d'augmenter. Pour atteindre 28 fin 2019. C'est donc 19 millions de Français qui bénéficiaient d’une extension de consignes de tri pour ces emballages.

Ce projet a pour ambition d'améliorer le recyclage des petits emballages jusqu'en 2022, avec l'équipement de 32 centres de tri supplémentaires. 30 millions de Français pourraient trier et recycler ces emballages.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés